Ce matin, j’étais plutôt de bonne humeur, plutôt contente d’aller au travail retrouver mes collègues, les élèves et petit à petit la journée s’est dégradée.
A l’accueil un parent qui n’est pas content parce que les portes étaient fermées quand il est arrivé à 8h35, normal on ferme à 8h30. On va pas se démoraliser pour si peu!

Une collègue n’arrive pas depuis 15 jours à se connecter à base élèves. Elle a informé l’assistance mais n’a pas reçu de réponse. J’appelle la collègue TICE, elle est à Dijon, et ne sait pas, j’appelle le responsable à la dsden, faut voir avec Dijon. Je mets un mail au rectorat. Réponse rapide. Il n’a rien reçu de la collègue car les mails envoyés par le PIA passent par les circonscriptions ! Et rien ne lui a été transmis. Ah oui parfois on n’est pas loin de Kafka ! Il voit ce qu’il peut faire et me rappelle. Mail en début d’après-midi, il ne peut rien faire c’est au national de gérer ce type de panne. Et la collègue qu’est-ce qu’elle fait avec ses bulletins ? Pourquoi n’avoir pas testé ce LSU sur un petit nombre d’écoles et étudié la stabilité du système ? Qu’y avait-il de si pressé ? On devait y gagner du temps, en théorie, sûrement. En pratique, toujours cet écart entre le prescrit et le réel !

La journée n’est pas finie. Je téléphone en fin de matinée à la circo pour savoir si ma collègue qui part en congé maternité le jour même sera remplacée et éventuellement connaître le nom du remplaçant, histoire que les collègues puissent échanger, un remplacement de deux mois, ça ne s’improvise pas, il faut de la continuité. Mais on ne sait pas encore, peut-être en fin de journée. Je rappelle que ce soir, ce sont les vacances et que peut-être le remplaçant s’absentera-t-il et ne sera pas joignable… Une passation ne se fait pas comme ça, ou alors je n’ai pas compris ce que signifiait la continuité de service. Et on a une vie quand même !

Heureusement on reste tard sur l’école même un jour de vacances. Appel de la remplaçante à 17h35 ! Ouf il était temps. Sûrement pas facile de gérer les remplaçants, mais bon la collègue n’est pas tombée enceinte du jour au lendemain, elle a prévenu de son congé maternité il y a deux ou trois mois.

Vous avez dit, bienveillance ? Pour qui ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s