Des évaluations avec comme slogan « l’école de la confiance »… un véritable mensonge!!! Paroles d’enseignant.es

Paroles d’enseigant.es
  • « J’ai du rassurer mes élèves pendant les 6 séances de passation (3 pour les Cp, 3 pour les Ce1) car:
– 20 min de concentration en tache de travail… conduisent à 1h15 de concentration face à un fichier triste et blanc et des consignes avec exemples.
– les taches demandées sont trop longues (trop de comparaison en maths/ en lecture)
– trop d’informations sur une page,
– des mots avec des phonèmes ou syllabes trop proches (les élèves oublient la consigne attaque ou rime)
– des images avec des dénominations différentes (monsieur/homme; château/palais)
– le sommeil paradoxal… est ce vraiment un lexique de ce1?!!
– s’éveiller. … Bizarre mes élèves se réveillent chaque matin et c’est aux adultes de les éveiller… encore un lexique mal approprié!!
Maintenant il va falloir rassurer les parents car même les « bons élèves » ont rencontrés des difficultés…
Mais qui va me rassurer ,moi, face aux résultats, aux parents, à l’inspecteur de ma circonscription, aux autres collègues…
Ecole de la confiance… enfin c’est pas gagné !!!
  • « Je passe plus de 20 minutes par élèves. Hier matin, j’ai essayé de me connecter et voir la saisie et  là ça patine vraiment. Mes collègues m’avaient parlé de quelques minutes
    par élève. C’était au tout début maintenant le serveur n’est pas assez
    puissant. Je voulais retrouver une erreur de saisie pour un collègue et
    entre chaque page il fallait attendre de longues minutes. La personne qui
    s’en occupe à Dijon répond aux mails mais pas au téléphone car ça sonne
    sans arrêt.
    C’est vraiment impossible de créer des outils qui marchent???

Et pour vous les évaluations CP ou CE1 c’est ?

Publicités

Construire l’école de la confiance…

Le ministre veut bâtir l’école de la confiance….

Quand tu as essuyé un (énième) refus aux changements de département, que tu es reçu par ton ien pour discuter de la quotité de ton temps partiel ,que tu as reçu un petit livre orange de 130 pages pour t’apprendre ton métier et que tu exploses tes 108h… Est-ce que tu as le droit de ne pas avoir confiance dans le ministre?

Diapositive5

A l’occasion des promotions à la hors classe exceptionnelle, la « lutte des classes » est remise en avant dans l’Éducation Nationale

Anniversaire ?

Et voilà qu’à l’occasion des promotions à la hors classe exceptionnelle, la « lutte des classes » est remise en avant dans l’Education Nationale ! Pour les 50 ans de mai 68, cela ne manque pas de piquant ! Enfin quand je dis « lutte des classes » c’est plutôt celle que l’on voudrait instiller entre ceux qui sont en classe et ceux qui n’y sont plus…

En effet, un nombre très restreint d’enseignant « en classe » a été promu dans l’Yonne… On peut être étonné mais avec le recul, pas surpris ! Entre les discours pompeux (pompants ?) sur la communauté éducative et tout le tralala bien ronflant, nous aurions pu croire qu’avec le nouveau déroulement de carrière, aussi critiquable et peu juste qu’il soit, le travail et l’engagement des enseignants dans les REP, dans des situations difficiles, etc… seraient tout de même reconnus et valorisés… Mais voilà, les vessies ne sont toujours pas des lanternes !

La vieille antienne « diviser pour mieux régner » est toujours en service !

Pour comprendre cette situation, il faut se poser la bonne question : comment a été actée cette promotion et pourquoi ?

Nous sommes face à une situation humiliante pour les collègues qui sont devant les élèves et bien embarrassante pour ceux qui viennent d’être promus. Situation propice à créer des dissensions et des oppositions stériles entre collègues… Mais utiles…

Bien sûr que le travail et le mérite des collègues qui assurent des tâches souvent difficiles aussi en dehors de la présence d’élèves dans les inspections ne sont pas en cause.

Bien sûr on me rétorquera toutes les justifications habituelles (barèmes, ancienneté, etc…), que c’est la première promotion, qu’on essuie les plâtres,…

Et bien justement ! C’était l’occasion (bien ratée celle-là !) de traduire en actes les blablas sur la revalorisation des enseignants. Une répartition harmonieuse entre ces deux axes de l’enseignement aurait dû se voir dès cette première promotion.

En conclusion de ce petit billet personnel de mauvaise humeur, on pourra me reprocher d’être amer de n’avoir point été promu… Je laisse cela de côté car bien que promouvable sur le papier, je savais mes chances bien minces donc je n’ai pas été surpris ni déçu. La seule colère qui m’anime à l’heure qu’il est c’est un déséquilibre aussi  flagrant que grossier.

Billet d’humeur d’un enseignant de l’Yonne

Bouche-trou

Le SNUipp-FSU89 dénonce la création d’un nouveau PSP (poste à sujétion particulière) : Bouche-trou.

Le poste consiste à faire fonction sur le poste de direction un an et à se voir refuser l’inscription sur la liste d’aptitude.

Attention à la création d’un bouche-trou bis, si, le poste restant vacant,  il est demandé aux collègues de faire fonction à la prochaine rentrée…

FEUILLE DE PAIE EN RETARD, SANS ANONYMAT, ASSEZ!!!!

Témoignage d’une collègue:

A l’heure du tout « dématérialisé et informatisé » il semble encore incroyable de devoir compter sur les services postaux et des services de transmission de personnel à personnel (avec le lot d’erreurs possibles et autres…..). Une enveloppe est arrivée dans notre groupe scolaire tamponnée « confidentielle » mais non cachetée !!! et les bulletins d’une collègue n’y étaient pas! Nous avons des messageries professionnelles ne doivent-elles pas servir de lieu de confidentialité et d’échanges privées avec notre hiérarchie? nos bulletins de paye doivent arriver par cet unique biais.